Résidences

L’A.M.I. accueille des artistes en résidence, souvent pour des créations originales dans le cadre du festival MIMI.
Certaines d’entre elles sont organisées dans une logique de transmission de connaissance entre professionnels reconnus et jeunes talents.


 

esthétiques
Résidences

performance Coccolithes Elio Libaude

Printemps de l’Art Contemporain

performance Coccolithes Elio Libaude


Performance immersive audiovisuelle
Samedi 1er Juin 2019 à 18h
Labobox


Performance suivie d’une rencontre avec l’artiste

Elio Libaude est en résidence dans les locaux de l’AMI du 27 mai au 1er juin 2019. Cette collaboration est pour l’artiste l’occasion de donner une nouvelle dimension à sa création : Coccolithes.



Cette résidence s’inscrit dans le cadre du Printemps de l’Art Contemporain 2019. En partenariat AMI et Zinc, partenaires du projet TALEDA soutenu par la Fondation de France.
Coccolithes est une performance de la plateforme de diffusion et de production Chroniques. En coproduction le Hublot.

Elio Libaude



BIOGRAPHIE

Elio Libaude est un jeune artiste marseillais récemment diplômé de l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence. Le réseau, les technologies et la science sont autant de pistes qu’il explore dans ses projets artistiques. Sa démarche se développe autour de la création de liens entre l’espace humain et l’espace numérique.


COCCOLITHES

Coccolithes se présente comme un espace virtuel et sonore qu’Elio Libaude nous propose sous forme de “live audiovisuel”. Les coccolithes(coccolithophoridés) sont des algues unicellulaires exclusivement marines qui vivent principalement dans les régions froides comme le Canada et l’Atlantique nord. La performance de 40 minutes permet d’observer la dualité du coccolithe, de jouer avec la lévitation du nanoplancton lorsqu’ il est soumis au courant marin; d’aborder les différents points de vue qu’offrent le nanoplancton, du minuscule au gigantisme; de créer un espace immersif où le spectateur, le temps de quelques instants, est transporté dans une autre réalité, soumise aux fluctuations sonores et visuelles induites par le coccolithe.

L’improvisation est le point de base de cette performance, entrecoupée par la vision d’un monolithe qui se forme au fil du temps par la mort de ces organismes. La performance prend fin quand la falaise est achevée et que le cycle complet de ces coccolithes s’effectue.









INTERVIEW ET EXTRAITS


vimeo.com/258827993
vimeo.com/311225204
mixcloud.com/eliolibaude/extrait-du-live-audiovi-suelle-coccolithes/