RÉSIDENCES ARTISTIQUES

70 groupes par an en résidence dans nos studios.

CONTACT :
studio[at]amicentre.biz
07 60 70 82 22


Mise à jour : octobre 2021


 

NOVEMBRE 2022

///////////////////////////////////////////////////
DOTER VACALABRAMS

En résidence du 31 octobre au 6 novembre

Héloïse Francesconi est compositrice et musicienne. Elle commence la musique dans les improvisations totalement libres et suit la scène expérimentale depuis des années. Elle est aussi titulaire d’un DEM en composition électroacoustique. Elle collabore avec des artistes du milieu musical, littéraire, plastique. Elle a co-fondé Toru (trio noise rock), HHH (trio ambient) et Beatum Teckels (théâtre musical).

Site
Bandcamp Toru
Beatum Teckels
HHH

///////////////////////////////////////////////////
LA PULPE

En résidence du 31 octobre au 6 novembre

La Pulpe est une adelphité de recherche et de création sonore basée à Marseille, portée par Aurélia Nardini, Crys Aslanian, Ludmila Postel et Lola.i Dubus.
Créée lors d’une résidence à l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence au sein de Locus Sonus en 2019, La Pulpe a d’abord été une série d’émissions radiophoniques, une revue d’improvisation sonore et narrative et un espace de transmission pour les étudiant.e.s.
Entre 2019 et 2020, le collectif, soutenu par Radio Grenouille, a pris ses quartiers dans le studio de recherche Euphonia. En Janvier 2021, La Pulpe a présenté Maléfiction, une pièce électroacoustique diffusé en quadriphonie à la Déviation. Par la suite, le collectif a voyagé de résidences en performances, notamment à la Friche Antre-Peaux de Bourges. Actuellement, La Pulpe est en résidence au GMEM dans le cadre de la Biennale d’art numérique Chroniques pour la production de la pièce Chanson de Toile, veillée onirique et sonore, qui sera présentée en janvier 2023.

Instagram

///////////////////////////////////////////////////
BONGI

En résidence du 31 octobre au 6 novembre

Artiste pluridisciplinaire, originaire de Cape-Town et marseillaise d’adoption, Bongi mène une correspondance insolite entre deux continents, mêlant jazz, pop-folk urbaine et blues zoulou dans un crépitement de voix et d’énergie qui ravivent les traditions musicales d’Afrique australe. Ses chansons en Xhosa, son idiome natal et langue de Nelson Mandela, claquent sous le palais et tracent un arc musical panafricain à la fois magnétique et ensorcelant. Le métissage fertile d’une culture en exil.

Facebook

///////////////////////////////////////////////////
USKEN

En résidence du 31 octobre au 6 novembre

Après avoir écumé les salles de France et de Navarre pendant une dizaine d’années au sein du groupe de pop garage « Lo », Isabelle et Yann optent pour un projet plus personnel : Usken. Un premier album (Drive) voit le jour sur le label Archi Records en novembre 2019. Malgré une promotion compliquée à mettre en œuvre (Covid-19) l’album réussi tout de même à dépasser les 100 000 écoutes sur Spotify, à être présenté sur France Inter (Pop Pop Pop) et un titre (Take Shelter) apparait dans les BO d’une production Netflix (Les Liaisons Dangereuses 2.0). Après quelques concerts en formule duo Usken passe en formule quintet, formule bien plus efficace pour défendre ce premier album sur scène.

Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
MARTIN MUTH

En résidence du 31 octobre au 6 novembre

Martin Muth est un artiste de performance hambourgeois, batteur, chanteur et travaille également sur le plan conceptuel en tant que (co-)fondateur de groupes dans des projets de théâtre expérimental, de jazz et de pop. Depuis 2019, il travaille continuellement sur le développement de concepts, la chorégraphie et la musique pour sa série de performances de dispute Dai Beit Klup. Les éditions du Dai Beit ! Klup a été joué à ART OFF lors de l’été culturel de Hambourg, au musée GRASSI à Leipzig et au musée MARKK à Hambourg, entre autres.
En tant que musicien de tournée et en tant qu’interprète, il est revenu dans diverses formations depuis 2021, notamment sur les scènes du LENT Festival Maribor, du Sfinx Mixed Antwerp, du MS Dockville Hambourg, du IBOGA Festival Valencia, du Fusion Festival et de nombreux autres festivals européens.

Site
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
HALONE

En résidence du 7 au 13 novembre

Halone est une association de loi 1901 fondée en 2021 par Guillaume Brevet et Léo Huet. Axée dans les arts numériques, elle a plusieurs champs d’action.
D’abord, Halone est une association d’artistes. De par des créations audiovisuelles génératives, des installations numériques interactives, Guillaume et Léo proposent des œuvres sombres, inquiétantes, qui questionnent nos rapports au numérique et au vivant, en stimulant les liaisons Homme/Machine que nous pratiquons quotidiennement. Ils explorent les intersections entre arts et sciences au travers de créations interdisciplinaires. Seuls ou en collaborations avec d’autres artistes, les propositions relèvent de la création algorithmique générative, audio-réactive et toujours liées aux nouvelles technologies.
Ensuite, Halone propose de l’accompagnement auprès d’autres artistes, étudiant·e·s ou au début de leur carrière pour la plupart. Derrière cet accompagnement se trouvent plusieurs propositions : assistance technique, aide à la promotion et à la diffusion. En ayant toujours à cœur le partage de connaissances et de compétences, Halone se place en tant que partenaire auprès des artistes accompagné·e·s.
Enfin, nous avons à cœur de prolonger nos partages de compétences par le biais d’ateliers. Nous souhaitons œuvrer à la démocratie culturelle en proposant ces ateliers à toutes celles et ceux désirant acquérir des compétences en création sonore, visuelle, programmation...

Instagram

///////////////////////////////////////////////////
LOÏS LAZUR

En résidence du 7 au 13 novembre

Accompagné en 2021 par l’AMI dans le cadre du dispositif BE ON

Loïs Lazur, producteur autodidacte, s’immerge dans de vastes paysages sonores. Sa musique principalement rythmiques se déploie à travers des styles à l’interstice d’influences multiples. Au fil de variations dynamiques et d’architectures rythmiques bi-
garrées.

Instagram

///////////////////////////////////////////////////
LARME À GAUCHE

En résidence du 7 au 13 novembre

Duo féminin originaire de Marseille, Larme à gauche délivre un son rock industriel sombre et puissant influencé par des groupes comme Rammstein, NIN ou encore Rob Zombie. Des riffs de guitares saturés agressifs et des synthés acides viennent se poser sur des batteries électro lourdes. La voix en français alterne chant clair et « scream ».
Les textes abordent des sujets souvent sombres tournants autour du thème de la mort. Ils traitent aussi d’expériences personnelles voir intimes avec une sincérité brute.

Linktr.ee

///////////////////////////////////////////////////
KABAAL

En résidence du 14 au 20 novembre

Avec son solo expérimental KABAAL, le batteur Jakob Warmenbol cherche inlassablement la faille, l’instant d’instabilité tant désiré, la perte de contrôle où la matière prends une place que l’on n’attendait pas. Sa recherche sonore est pirate. Alimentée de micro-contact - ampli - larsènes, elle crisse, grince, rouille. Elle est rails de chemins de fer, grues en mouvements, ports industriels. Si on devait la définir picturalement on la qualifierait d’abstraite, de brute. Elle est sa vision bruitiste d’une musique tribale. Une version noise des musiques percussives traditionnelles africaines.

Site

///////////////////////////////////////////////////
LA CUMBIA CHICHARRA

En résidence du 14 au 20 novembre

La Cumbia Chicharra entrechoque avec sensualité la cumbia, les rythmes d’Amérique latine, les sons urbains et actuels. Le groupe marseillais assemble ses influences sans frontières. Pour une musique savoureuse et explosive.

Site
Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
JEROME LAPIERRE

En résidence du 14 au 20 novembre

Jérôme Lapierre a notamment joué avec le groupe Fire Warriors, et la chanteuse Lhasa. Il a participé à de nombreux projets pour la danse, le théâtre et le cirque. Multi-instrumentiste évoluant dans différents genres musicaux, c’est aussi un compositeur de musique à l’image ayant travaillé sur des documentaires, films et autres synchronisations musicales. Il a également composé des génériques pour la radio. Un album « Musiques de films qui n’existent pas » est sorti en 2017 chez Pbox. Un second album est en cours, ainsi qu’un ciné-concert dont la première aura lieu cet automne au festival « Le tympan dans l’oeil ». C’est pour travailler sur ce projet qu’il est actuellement en résidence à l’AMI.

///////////////////////////////////////////////////
JEAN MARC MONTERA

En résidence du 21 au 27 novembre

Guitariste français issu du rock, spécialiste de l’improvisation libre et de l’expérimentation sonore, Jean-Marc Montera utilise tout le registre des cordes amplifiées et acoustiques - résonances, percussions, distorsions, extensions et détournements en tout genre. Parmi les musiciens les plus actifs dans le champ des musiques improvisées, il multiplie depuis les années 1970 les rencontres et les contacts avec d’autres univers artistiques jusqu’à rendre de plus en plus floue la « barrière » entre les genres.

Site

///////////////////////////////////////////////////
FUR

En résidence du 21 au 27 novembre

F.U.R est un trio à mi-chemin entre digital et acoustique, punk furieux et incantations provençales, le tout syncopé par une rythmique post-industrielle. Composé de Charly Kochowsky, Jean-François Aragon et Benjamin de Sainte Marie, F.U.R entremêle les sons digitaux et acoustiques sur des boucles intemporelles ; quant au chant : la langue sacrée provençale alterne avec le vernaculaire français pour sublimer la force de la musique radicale dite de tradition populaire.

Facebook
Site

///////////////////////////////////////////////////
SEAN DREWY

En résidence du 28 novembre au 4 décembre

Sean est un multi-instrumentiste né de la musique irlandaise et du punk alcoolo. Il étudie l’art et la musique en croisant les sources et cite Jean Dubuffet, Cecil Taylor, Gyorgy Ligeti, Michel Chion, Steve Reich, Derek Bailey. Il développe son écoute lors de rencontres avec Xavier Charles, Chris Abrahams, Le Quan Ninh, les collectifs parisiens "COAX" et "2035", et sa participation à l’ensemble electron dirigé par Olivier Benoit. À Marseille, il étudie la musique électro-acoustique au cnrr de marseille et est membre de l’ensemble grand 8.

///////////////////////////////////////////////////
AHAMADA SMIS

En résidence du 28 novembre au 4 décembre

Artiste marseillais d’origine comorienne, Ahamada Smis nous convie à un voyage musical entre poésie urbaine et musique du monde. Dans un esprit ouvert à tous les vents de la création, ce colporteur de mots perpétue la tradition orale des Comores et se nourrit de l’énergie du rap. Ahamada Smis est un artiste investi d’une conscience citoyenne et du souci de la transmission et du dialogue A pas de fourmi et humblement, il poursuit un parcours richement atypique qui tente d’éclairer les consciences et d’apaiser les violences du monde réel par la poésie, l’écoute et la mise en valeur des sentiments humains.

Site
Facebook
Instagram

///////////////////////////////////////////////////
POSITIVE PRAXIS

En résidence du 28 novembre au 4 décembre

Accompagné en 2022 par l’AMI dans le cadre du dispositif BE ON

Déjà pleinement intégré au paysage rock-psyché en tant que batteur de Rendez-Vous et ex Quetzal Snakes, Guillaume Rottier passe en front et nous livre un nouveau projet solo entre dream pop et post-punk métronomique bricolé. Un romantisme exacerbé passé à la moulinette cold, où collages sonores et poésie sélective s’entremèlent tel un corps dansant sur des chansons déguisées. SOLITUDE SCENIQUE / MINIMUM RADICAL / ASSURANCE FRAGILE / MOUVEMENTS DIRIGES / CORPS DANSANT / COLLAGES SONORES / CHANSONS DEGUISEES / DRUM MACHINES / POESIE SELECTIVE / VIOLENCE DIRIGEE / CASSETTES ENREGISTREES / GROOVES PREPARES / BASSE BRANCHEE / NOUVEAUTE TOTALE / ORIGINALITE DOUTEUSE

Instagram

LES RÉSIDENCES À L’INTERNATIONAL

///////////////////////////////////////////////////
RÉSIDENCE MÉDITERRANÉE

Résidence Méditerranée est un programme de résidences destiné aux artistes du pourtour méditerranéen, marocains, algériens, iraniens, égyptiens, tunisiens et palestiniens, à Marseille pour encourager leur mobilité en Méditerranée.
Haykal - Artiste palestinien beatmaker originaire de Ramallah sélectionné pour participer à une résidence artistique d’un mois dans les studios de l’AMI, dans le cadre d’un programme développé en partenariat avec la Friche la Belle de Mai et l’Institut français de Jérusalem.
Programmé dans le cadre de Jamais d’Eux Sans Toien décembre.

///////////////////////////////////////////////////
RÉSIDENCE CITÉ INTERNATIONALE DES ARTS

Un programme de résidences initié en 2022 à destination d’artistes algériens, avec la Cité Internationale des Arts de Paris. Les lauréats du programme bénéficient pendant quatre mois d’une résidence de recherche entre la Cité internationale des arts à Paris et la Friche la Belle de Mai à Marseille – en collaboration avec l’AM.I, Triangle – Astérides, centre d’art contemporain d’intérêt national et Fraeme – et la Fondation Camargo à Cassis – d’un accompagnement professionnel et artistique, d’une bourse de vie, d’une prise en charge des frais de transport durant la résidence et d’une aide à la production.
Les artistes accueillis : Nazim Bakour & Aboubakr Maatallah